Selon la collecte de données de l'Association liechtensteinoise des fondations et trusts d'utilité publique (Vereinigung liechtensteinischer gemeinnütziger Stiftungen und Trusts e.V.) (VLGST), 190 millions de francs ont été versés à des projets et des institutions en 2018. 340 fondations d'utilité publique (sur un total d'environ 1400) ont participé à l'enquête dans la Principauté. Le président de l'AAEMB Thomas Zwiefelhofer résume dans une interview avec Dorothea Alber pour ÉconomieRégional l'activité de promotion se résume comme suit : "22 % du volume total de l'encouragement sont alloués à des projets au Liechtenstein et en Suisse, 75 % à des projets internationaux dans des pays plus lointains et 3 % ne peuvent pas être attribués géographiquement. Les domaines d'encouragement sont variés et comprennent l'éducation, la coopération au développement, la recherche, la santé, l'art et la culture, le social ainsi que l'environnement et la protection du climat. L'enquête met en évidence la contribution importante des fondations d'utilité publique à la solidarité sociale... Le patrimoine des fondations n'a pas été demandé et il n'est pas possible de tirer des conclusions sur la fortune des fondations. Ainsi, une extrapolation à l'ensemble du secteur des fondations n'est pas non plus possible, car la collecte de données ne donne qu'un aperçu d'un segment de toutes les fondations d'utilité publique du Liechtenstein". -- Ici, il y a le intégralité de l'interview à lire.

Le secteur des fondations du Liechtenstein se distingue à différents égards de celui de la Suisse. Par exemple, dans le fait que la fondation d'utilité publique liechtensteinoise est en concurrence dans la Principauté avec d'autres formes juridiques qui n'existent pas (encore) en Suisse. De telles formes juridiques sont le trust d'utilité publique ou la Établissement. En outre, le Liechtenstein connaît ce que l'on appelle le Beistatut, auquel l'objet de la fondation renvoie volontiers. En règle générale, l'objectif de la fondation y est défini plus précisément ou du moins précisé. En règle générale, ce beistatut n'est pas public. En raison de la forte densité de fondations dans la principauté, il est également naturel que certains acteurs regroupent un grand nombre de fondations sous leur égide. Il s'agit par exemple de First Advisory Group ou l'établissement de fondation.

Pour plus d'informations sur les fondations au Liechtenstein, voir VLGST ou dans le registre du commerce du Liechtenstein. Fundraiso.ch gère toutes les fondations liechtensteinoises actualisées quotidiennement dans l'index Premium et entretient une relation avec différentes fondations ainsi que leurs administrateurs au Liechtenstein, qui complètent et commentent votre profil sur fundraiso.

Publié dans Stiftungen Liechtenstein

Laisser un commentaire