Langue originale de l'article : Allemand

Madame Gaus, vous êtes directrice de l'UBS Philanthropy Foundation. Parlez-nous un peu de vous et de la manière dont vous avez accédé à ce poste passionnant.

Lorsque j'ai rejoint l'UBS Optimus Foundation il y a 10 ans, nous nous sommes fixé pour objectif de faire de cette fondation une organisation au rayonnement international en mettant clairement l'accent sur les preuves et l'innovation dans le domaine de la protection, de l'éducation et de la santé des enfants. L'UBS Optimus Foundation est l'élément central qui permet d'utiliser les dons des clients d'UBS, des collaborateurs et de la banque avec le plus grand impact possible. J'ai passé mes premières années extrêmement enrichissantes au sein de l'équipe d'experts de projets et dans le cadre d'échanges avec des ONG, et je me suis surtout penchée sur le thème de la mesure de l'impact.

Dans un deuxième temps, une offre cohérente a été créée au sein d'UBS pour sa clientèle, qui offre à ce jour trois choses aux philanthropes et aux investisseurs d'impact : Premièrement, des conseils stratégiques sur l'utilisation de leurs fonds (par exemple, comment identifier des projets de qualité). Deuxièmement, la mise en réseau des philanthropes entre eux et avec des experts et des organisations dans les domaines cités pour les enfants ainsi que la protection de l'environnement, par exemple par le biais d'événements mais aussi de programmes dans lesquels plusieurs familles s'engagent ensemble pour des thèmes qui leur tiennent à cœur. Et enfin - et c'est à mon sens l'une des possibilités les plus importantes - la mise en œuvre des idées discutées : Par le biais de l'UBS Optimus Foundation, les donateurs trouvent un choix d'environ 300 projets dans le monde entier, avec lesquels ils peuvent avoir un impact direct et être sûrs que nous n'avons pas seulement regardé de près à qui nous avons affaire ici, mais aussi quel est l'impact de ces projets. Rien qu'en 2021, nous avons collecté ou distribué plus de 160 millions de dollars. Quant à l'UBS Philanthropy Foundation, elle permet aux clients de décider de manière totalement individuelle du type de projets qu'ils souhaitent soutenir. Ils y trouvent une structure simple qui offre une bonne alternative à une fondation indépendante propre. La fondation faîtière est donc un élément d'une offre globale d'UBS à sa clientèle en matière d'activité philanthropique.

L'équipe philanthropique mondiale est désormais active dans le monde entier, et je suis responsable du service pour nos clients en Suisse, ce qui inclut la gestion de l'UBS Philanthropy Foundation. Dans cette position, j'ai le privilège de travailler et de conseiller de très nombreux et très différents philanthropes et investisseurs d'impact.

Nous sommes aujourd'hui entrés dans une troisième phase. Nous utilisons maintenant notre position unique, à savoir la combinaison de l'expertise financière disponible chez UBS et de l'expertise dans le domaine de la coopération au développement et de la philanthropie au sein de l'UBS Optimus Foundation. "Social Finance" est le mot-clé sous lequel nous contribuons, grâce à des mécanismes de financement innovants, à ce que davantage de capitaux soient investis pour atteindre les objectifs de développement durable. Nous ne travaillons pas seulement avec des donations classiques, mais aussi avec des mécanismes de financement innovants. L'objectif est toujours d'atteindre efficacement les enfants les plus vulnérables du monde et de progresser dans le domaine du changement climatique et de la protection de l'environnement.

L'UBS Philanthropy Foundation est une jeune fondation faîtière qui a été inscrite au registre du commerce en 2020. En quoi se distingue-t-elle des autres fondations abritantes ?

La marque UBS Philanthropy a été créée dans le cadre d'une offre globale pour les clients d'UBS. Nous voulions offrir à nos clients la possibilité de profiter des avantages d'une fondation faîtière. Elle fait partie d'une offre globale de conseil et de gestion de fortune d'UBS, y compris la planification patrimoniale, la planification de la prévoyance et, bien sûr, le conseil en philanthropie de nos experts.

Il est frappant de constater que la fondation est soumise à la surveillance cantonale des fondations du canton de Zurich. De nombreuses grandes fondations faîtières sont soumises à la surveillance fédérale. Pourquoi a-t-on décidé de se concentrer sur le canton de Zurich ?

Zurich est un site important pour UBS, avec son siège social, nous y sommes fortement enracinés. Nous souhaitons également y développer notre engagement social et avons donc opté pour l'autorité de surveillance des fondations du canton de Zurich. De plus, l'UBS-OF est également sous la surveillance du canton de Zurich, nous étions donc déjà en contact étroit avec l'autorité de surveillance des fondations, ce qui nous a incités à y enregistrer également l'UBS-Philanthropy Foundation.

Quelles sont actuellement les priorités de l'UBS Philanthropy Foundation ou des sous-fondations existantes en matière de soutien ?

L'UBS Philanthropy Foundation offre aux clientes et clients d'UBS des priorités de soutien individuelles qu'ils définissent eux-mêmes dans le cadre d'un objectif de fondation très large de la fondation faîtière. Les sous-fondations peuvent utiliser leurs fonds pour soutenir des organisations et des projets d'utilité publique dans le domaine social, culturel, scientifique ou écologique. La plupart des fondateurs limitent ces domaines pour leur sous-fondation respective lors de la création. Le but initialement défini d'une sous-fondation peut encore être modifié ultérieurement si on le souhaite, ce qui représente un grand avantage par rapport à une fondation indépendante.

Les priorités de l'UBS Optimus Foundation en Suisse (pas de fondation faîtière) sont en revanche très clairement définies : elle se concentre sur la protection, l'éducation et la santé des enfants. Au niveau international, il existe d'autres branches de l'UBS Optimus Foundation, enregistrées localement en Grande-Bretagne ou en Allemagne, qui soutiennent également des projets de protection globale de l'environnement.

Quelle est la relation entre l'UBS Philanthropy Foundation et les autres fondations de l'UBS ?

Elle est complémentaire à l'UBS Optimus Foundation et fait partie d'une offre destinée à la clientèle d'UBS, où l'on ne parle pas seulement de philanthropie, mais où l'on fait aussi des dons.

Toutes les autres fondations UBS sont entièrement alimentées par la banque et n'ont donc pas de lien direct avec nos clients, mais doivent être considérées comme faisant partie de l'engagement d'UBS en Suisse - tout comme le programme de Corporate Volunteering, qui connaît un grand succès et qui permet chaque année à des milliers d'heures de bénévolat des collaborateurs d'UBS d'être consacrées à des activités d'utilité publique.

Ainsi, la Fondation UBS pour la culture existe depuis plus de 50 ans pour promouvoir la vie culturelle et la création artistique, les échanges entre les artistes et la société et la diversité des formes d'expression culturelle. Ou encore la Fondation UBS pour la formation et le social, qui s'engage pour le bien commun en Suisse. L'accent y est mis sur la formation, la qualification et l'intégration professionnelle des personnes défavorisées ou ayant des besoins particuliers.

Revenons à l'UBS Philanthropy Foundation. Comment aborder le défi de convaincre les donateurs/trices de rejoindre une jeune fondation faîtière ?

Je ne pense pas que nous devions ou puissions convaincre quelqu'un de s'engager dans la philanthropie ou d'ouvrir une fondation faîtière. Le besoin de devenir actif et d'utiliser sa fortune pour quelque chose de bien est une décision très personnelle qui se fait avant de s'adresser à nous pour un conseil.

En ce qui concerne l'âge de la fondation faîtière, cela n'a pas non plus beaucoup d'importance pour nous - car nous nous appuyons sur plus de 20 ans d'expérience dans le conseil en matière de structures philanthropiques.

Grâce à l'offre de notre fondation faîtière, les clients peuvent ouvrir en peu de temps une sous-fondation répondant à leurs attentes personnelles, qui s'appuie sur notre infrastructure et nos processus éprouvés pour toutes les questions administratives. Nos clients économisent ainsi beaucoup de temps et d'argent, qu'ils peuvent consacrer directement à leur engagement d'utilité publique.

Dans quels cas est-il préférable de créer soi-même une fondation et, par conséquent, de ne pas s'affilier à une fondation faîtière ?

Créer et gérer sa propre fondation indépendante peut s'avérer judicieux à partir d'une certaine taille et d'une certaine aspiration. Mais cela implique également un investissement considérable en temps et en argent. La gestion, y compris le travail proprement documenté d'un conseil de fondation, la comptabilité et la révision, le placement du patrimoine de la fondation et, au fond, un contrôle minutieux de l'utilisation des fonds en font partie.

Dans ce cas, une fondation faîtière offre une alternative professionnelle qui, d'une manière plus économique, peut souvent faire exactement la même chose qu'une fondation indépendante. La fondation faîtière dispose alors, à la place de chaque sous-fondation, du conseil de fondation qui est responsable du patrimoine de la fondation et de l'utilisation des fonds selon les critères des sous-fondations. La comptabilité, la révision et la collaboration avec l'autorité de surveillance des fondations respectives sont également centralisées.

Si la fondation que l'on souhaite créer est avant tout une simple fondation de donation, qui bénéficie en outre à un cercle assez défini d'organisations, il n'est pas nécessaire de disposer d'une structure complexe. On peut très bien le faire par le biais d'une fondation faîtière : Même effet - moins de travail - moins de frais.

Comment l'UBS Philanthropy Foundation soutient-elle ? Recevez-vous des demandes ou recherchez-vous vous-même des projets et des partenaires dignes d'être soutenus ?

L'UBS Philanthropy Foundation n'effectue des donations que sur mandat des sous-fondations concernées. Nos clients gèrent eux-mêmes leurs donations, soit directement de leur vivant, soit après leur décès, conformément au contrat de sous-fondation.

Comme nous l'avons mentionné, le soutien que nous choisissons activement passe par l'UBS Optimus Foundation. Bien entendu, nous mettons également à la disposition de nos clients disposant d'une sous-fondation de l'UBS Philanthropy Foundation les conseils appropriés pour des projets de soutien efficaces, s'ils le souhaitent.

Pour conclure - en tant que banque internationale et gestionnaire de fortune, UBS a accès à des philanthropes du monde entier. Dans quelle mesure ces donateurs et donatrices étrangers trouvent-ils la Suisse attractive pour y créer vraiment une fondation ?

Cela dépend beaucoup de la situation individuelle, du domicile fiscal, du lieu de résidence et de la nature de la fondation philanthropique - s'il s'agit d'une simple fondation de donation ou d'une fondation opérationnelle avec du personnel, qui réalise aussi elle-même des projets. Nous proposons à nos clients, dans la mesure du possible, la solution qui correspond le mieux à leurs besoins.

Publié dans Fondations Suisse

Laisser un commentaire